Tournoi de la Nasa : les plus belles photos de la Terre

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

Créé en avril 1999 pour diffuser après du grand public les images satellite et les données scientifiques de la Terre, le Nasa Earth Observatory a publié des milliers de photos de la Planète saisies depuis la Station spatiale internationale. En février 2021, les internautes ont été appelés à déterminer leurs clichés favoris, puis 32 finalistes ont été sélectionnés pour le tournoi final. Voici le vainqueur et les derniers en lice qui ont été départagés par les votants.

Vainqueur final : le lac de Van, Turquie

Situé dans les haut plateaux arméniens à l’extrême est de la Turquie, le lac de Van est le plus grand lac alcalin de la Terre. Comme il est endoréique, c’est-à-dire qu’il n’a pas de bassin de déversement, son eau disparait uniquement par évaporation, ce qui lui confère un pH de 10 très alcalin et une forte salinité. Les tourbillons bleus qui apparaissent sur la photo sont constitués de matière organique et de carbonate de calcium. Ils se forment au printemps et à l’automne lorsque le phytoplancton et les algues poussent et produisent beaucoup de carbone organique.

Le lac de Van en Turquie, 2016. © Nasa Earth Observatory
Le lac de Van en Turquie, 2016. © Nasa Earth Observatory

Finaliste : étoiles en mouvement

La Station spatiale internationale se déplace à la vitesse de 29.000 km/h, soit un tour de la Terre toutes les 90 minutes. Lors de son passage à bord en avril 2012, l’astronaute Don Pettit a pris une série de 72 clichés avec une pause longue, qui ont ici été compilés pour donner cette image où les étoiles forment des cercles concentriques dans le ciel.

Étoiles en pause longue, 2012. © Nasa Earth Observatory
Étoiles en pause longue, 2012. © Nasa Earth Observatory

Demi-finaliste : Voie lactée depuis l’ISS

Cette photo a été prise en 2015 lors du passage de la Station spatiale internationale au-dessus de l’île de Kiribati dans le Pacifique. La tâche brillante à droite correspond à un éclair illuminant une masse nuageuse, qui se reflète dans les panneaux solaires de l’ISS. Les taches sombres au milieu du ciel sont des nuages de poussière denses qui masquent la lueur de certaines...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura