Tourné en dérision, Jean Castex passe une soufflante à ses ministres

·1 min de lecture

La séquence risque de laisser des traces pour l'exécutif. Rarement autant critiqué que depuis l'annonce des reconfinements territoriaux, marquée par une série de couacs et un rétropédalage très commenté sur l'attestation de sortie, Jean Castex peine à convaincre les Français mais aussi son gouvernement. A tel point que le locataire de Matignon, déjà raillé par ses collègues pour le nouveau slogan “Dedans avec les miens, dehors en citoyen”, a dû procéder à un recadrage express de ses ministres selon Le Figaro.

"C’est au moment où le vent souffle que l’on voit si l’on est solidaire et solide, a-t-il lâché lors de la visioconférence hebdomadaire du gouvernement sur l’épidémie, organisée le mardi ou le mercredi mais cette fois avancée au lundi matin pour vite reprendre la main face aux critiques. Nous assumons le fait d’avoir pris des mesures différentes. On n’est plus en 2020. On a pris des mesures de freinage en tenant compte de l’état d’épuisement de nos concitoyens (…). On n’a pas été laxistes, on a appris (…). On n’a pas supprimé l’attestation, on l’a adaptée", s'est senti obligé de préciser l'ex-maire de Prades, lui-même recadré par Emmanuel Macron un peu plus tôt pour son manque de clarté.

A-t-il convaincu ? Il y a de quoi en douter. Contrairement aux consignes, le slogan “Dedans avec les miens, dehors en citoyen”, objet de toutes les moqueries, n'a pas été relayé par de nombreux ministres, restés dubitatifs face au discours du Premier ministre. "Je ne connais pas une personne (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le Pr Delfraissy pressé de quitter le conseil scientifique et ne s'en cache pas
Vitaa malade du Covid : agacée, elle fait une mise au point
PHOTO - Katrina Patchett (Danse avec les stars) séparée : son ex s'affiche en charmante compagnie
Joe Biden : ses chiens de retour à la Maison Blanche après avoir subi un stage
VIDEO - Sophie Garel : à 78 ans, "la vieillesse la fait souffrir"