Une touriste empêchée d’allaiter son bébé à Disneyland, le parc s’excuse

·2 min de lecture
Le parc d'attraction Disneyland Paris. - Bertrand Guay / AFP
Le parc d'attraction Disneyland Paris. - Bertrand Guay / AFP

"Nous regrettons profondément cette situation". Ce mardi, Disneyland Paris a présenté ses excuses sur son compte Twitter. Deux jours plus tôt, des agents de sécurité avaient rappelé à l’ordre une touriste australienne qui était en train d’allaiter son bébé au sein du parc. La scène a été racontée sur les réseaux sociaux par une femme, témoin de la scène.Un message très partagé sur les réseaux sociaux.

"Hier vos agents de sécurité ont empêché une maman d'allaiter son bébé de 2 mois au motif que cela choquait la clientèle étrangère! En France, en juillet 2021!", écrit cette utilisatrice de Twitter, photo à l'appui.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des excuses présentées à la maman

La direction a répondu à la publication reconnaissant une erreur. "Nous regrettons profondément cette situation et présentons de nouveau nos sincères excuses à la maman concernée", indique le parc sur Twitter, tout en rappelant qu'il n'existe "aucune restriction sur l'allaitement à Disneyland Paris".

Le parc explique par ailleurs mettre à disposition des parents "différents lieux de service pour celles et ceux qui préfèreraient un lieu dédié". Et d'insister: "Disneyland Paris est engagé à proposer un cadre accueillant et inclusif pour toute les familles".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Ne vous mettez pas vous aussi à stigmatiser les mères"

L'histoire de cette maman a fait réagir jusqu'au gouvernement. Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur chargée de la citoyenneté, s'est ainsi agacée de voir le parc "stigmatiser les mères".

"Allaiter un bébé n'est pas un délit. Que vous ayez des salles dédiées c'est bien, mais on ne décide pas où et quand un bébé va avoir faim", a tweeté la ministre.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La députée du Val-d'Oise, Fiona Lazaar (ex-LREM), a également interpellé la direction du parc en rappelant le sens de sa proposition de loi déposée à l'Assemblée nationale. Elle souhaite créer un délit d'entrave à l'allaitement maternel dans l'espace public et rappeler que cette pratique n'est pas une exhibition sexuelle. Sa proposition n'est pas encore inscrite à l'ordre du jour au Parlement.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles