Tourisme. Ce village italien qui vous paie pour y passer vos vacances

Courrier international (Paris)
1 / 2

Tourisme. Ce village italien qui vous paie pour y passer vos vacances

Dans le petit bourg de San Giovanni in Galdo, dans le sud de l’Italie, où vivent quelques centaines d’habitants, les idées pour faire venir des vacanciers ne manquent pas. La municipalité a décidé d’offrir 40 séjours dans l’objectif de promouvoir ce territoire méconnu.

Si la Péninsule dans son ensemble est une destination prisée des touristes, toutes les régions italiennes ne jouissent pas de la même popularité. En effet, si les vacanciers raffolent de la Toscane ou des Pouilles, selon une étude d’Eurostat relayée par Il Venerdì, “le Molise, lui, est la région la moins touristique d’Europe [la deuxième, en réalité, puisque la ville autonome espagnole de Melilla se trouve en tête de ce classement]”. Un vrai gâchis, à en croire l’hebdomadaire transalpin, puisque ici “on trouve la mer, les lacs, la montagne, il ne manque rien, juste les touristes”.

À lire aussi: Italie. L’île d’Elbe lance une assurance “anti-Covid” pour les touristes

Afin d’inverser cette tendance, la commune de San Giovanni in Galdo, qui compte environ 500 habitants, a pris une initiative singulière, dont Il Venerdì dévoile les détails :

“L’association culturelle Amici del Morrutto, avec l’appui de la municipalité, a créé le projet Regalati il Molise [‘Offre-toi le Molise’]. Du 4 juillet au 3 octobre, ceux qui voudront passer une semaine à San Giovanni in Galdo seront hébergés gratuitement dans des maisons mises à leur disposition par les organisateurs. Seuls critères : ne pas résider dans le Molise et ne pas avoir de maison ou de famille dans la région.”​

Des “candidatures” de France, d’Irlande, de Pologne et d’Ukraine

Selon le promoteur de l’initiative, le projet a coûté seulement “quelques milliers d’euros”. “Un chiffre risible par rapport à ce qui est investi dans le tourisme ailleurs. Mais nous espérons ainsi activer un ‘tourisme lent’ fait d’hospitalité et d’authenticité.” L’idée, qui a reçu un accueil

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :