Tourisme : l'hôtellerie durement touchée par la crise sanitaire

À Paris, Montmartre est délaissé par les touristes. Normalement, pour les fêtes de fin d'année, ses rues devraient être bondées. Au total, 14 millions de touristes manquent à l'appel en Île-de-France pour le premier semestre de l'année. L'hôtel Môm'Art a dû fermer, comme 55 % des établissements parisiens, faute de clients. Un chiffre d'affaires en chute libre "On ne vit exclusivement à 90 % avec une clientèle touristique", explique Serge Nabet, le directeur, qui a obtenu toutes les aides possibles de l'État : ses dix salariés sont en chômage partiel, il bénéficie du fonds de solidarité et a reçu un prêt garanti par l'État de 600 000 euros. Mais il reste très inquiet. "On est sous respiration artificielle [...]. On n'aspire qu'à une chose : c'est de travailler, parce qu'à un moment donné, il faudra rembourser tous ces prêts", confie Serge Nabet. Le chiffre d'affaires de l'hôtellerie est en chute libre à Paris : -77 % sur l'année 2020, et -83 % sur les premières semaines de décembre.