Tourisme : les hôtels parisiens craignent un mois d'août cauchemardesque

·1 min de lecture

Leur optimisme a rapidement été douché. Entre recrudescence du variant Delta, généralisation du pass sanitaire, difficulté des touristes étrangers à voyager et boom des réservations de dernière minute, le mois d'août s'annonce très incertain pour les hôtels indépendants parisiens, fragilisés par un an et demi de crise sanitaire.

Avec la réouverture des bars, restaurants et la reprise des activités culturelles, "depuis la mi-juin, nous avions retrouvé une clientèle un peu internationale, européenne et même américaine, qu'on ne voyait plus depuis un an et demi... mais depuis quelques jours la dynamique s'est cassée, les réservations chutent complètement", dit à l'AFP le patron d'un petit hôtel de charme du 9ème arrondissement de Paris, qui ne souhaite pas être identifié.

>> A lire aussi - Le chiffre inquiétant du nombre de bars, hôtels et restaurants qui n'ont toujours pas rouvert

"Une grosse partie de l'équipe est encore au chômage partiel, la moitié de l'hôtel reste fermée, ça n'est pas bon du tout", poursuit-il. "Les pays d'origine de nos clients connaissent des recrudescences importantes de contaminations au Covid-19, des restrictions de voyages, des mises en quarantaines au retour: tout ça n'inspire pas confiance", et l'hôtel ne fait que 30% de son chiffre d'affaires estival normal. Si son établissement restera ouvert, des concurrents du quartier, eux, "ont fermé depuis 10 ou 15 jours, et ne rouvriront pas avant début septembre. D'autres n'ont jamais rouvert", observe l'hôtelier. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un accord trouvé pour la réforme d'Action Logement
Pass sanitaire : ces mesures que le gouvernement va assouplir pour calmer les esprits
La Chine fait “appel à des hackers criminels" pour mener des attaques, “parfois pour du profit personnel”, dénoncent les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’UE
Seychelles, Tunisie… fin des motifs impérieux pour les voyageurs vaccinés
Inondations en Allemagne : au moins 165 morts selon un nouveau bilan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles