Tourisme en France : "60 milliards d’euros manquent à l’appel", indique Jean-Baptiste Lemoyne

Les stations de ski pourront-elles rouvrir leurs remontées mécaniques pour les vacances de février ? "Rendez-vous le 20 janvier pour cette réponse. Il est important d’avoir quelques jours de recul pour voir l’évolution de l’épidémie après cette période de fêtes. Et puis il y a aussi cette nouveauté des variants venant du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud", explique Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État chargé au tourisme, invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 8 janvier. Et de préciser aux Français désireux de partir : "D’ici le 20 janvier, maintenez vos réservations, il sera temps d’annuler, car vous pourrez le faire sans frais grâce à l’engagement des fédérations." "Les faillites n’ont pas été supérieures aux années précédentes" Économiquement, quelle est la situation du tourisme en France ? "60 milliards d’euros manquent à l’appel pour le tourisme français. À peu près 30 milliards pour les recettes internationales et 30 milliards pour les recettes domestiques. Mais la France a été plus résiliente que les autres destinations mondiales. Le moteur du tourisme européen a bien fonctionné l’été dernier. Et, surtout, la clientèle française a fait un été et un automne bleu blanc rouge", précise Jean-Baptiste Lemoyne. Le gouvernement a mis en place des aides pour le secteur du tourisme, ont-elles été utilisées massivement ? "16 milliards d’euros ont été décaissés, qui ont été en soutien aux professionnels et on va continuer en maintenant les dispositifs autant que nécessaire. En 2020, les faillites n’ont pas été supérieures aux années précédentes parce qu’il y a eu ces aides (activité partielle, fonds de solidarité)", conclut le secrétaire d’État chargé au tourisme.