Tourisme : la Côte d'Azur attend désespérément les vacanciers

À une semaine du coup d'envoi des vacances d'été, cap sur la Côte d'Azur, l'une des régions les plus prisées par les vacanciers. Les professionnels du tourisme semblent inquiets, car à cette période, il doit y avoir une certaine agitation au pays des cigales. Mais en ce moment, la région cherche ses touristes. À Antibes, dans les Alpes-Maritimes, face à la baie des Anges, la plage est presque vide, alors qu'à la fin du mois de juin, elle devrait être saturée. "On est hors du temps, on a l'impression d'être à une autre époque parce qu'il n'y a personne", explique Isabelle, venue d'Auvergne avec son mari pour profiter du soleil azuréen. L'hôtellerie de luxe se réinvente Mais du côté du snack de la plage, c'est l'inquiétude qui domine devant le faible nombre de clients. À Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), le président du syndicat de l'hôtellerie de plein air, qui regroupe une cinquantaine de campings, dresse un constat alarmant. "Aujourd'hui, le camping est vide. J'ai 108 emplacements et je n'ai guère plus de 15 installations occupées, alors que d'habitude, j'en ai au moins 60%", illustre Yves Monferran, du camping Les Maurettes. L'hôtellerie de grand luxe elle aussi est en crise, et baisse les tarifs pour la clientèle européenne en l'absence des Russes, des Américains et des Chinois.