Tourisme : ces étrangers qui lorgnent sur le Limousin pour passer l’été

Dans cette maison d’hôtes du XIXe siècle, à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), les six chambres sont souvent inoccupées actuellement. Mais sa propriétaire se prépare à une future reprise du tourisme et les réservations sont déjà là, provenant majoritairement de la clientèle étrangère. "Les Anglais sont vraiment dans les starting-blocks, puisqu’ils ont quand même connu le cafouillis du Brexit et puis le Covid-19, et là ils appellent", confie Carole Pagès, propriétaire du Jardin des lys. Besoin de calme Lors de leurs réservations, les futurs vacanciers sont préoccupés par le protocole sanitaire et recherchent le calme. "Ils ont besoin d’être rassurés à ce niveau-là. [Ils souhaitent] rencontrer le moins de monde possible", précise Carole Pagès. Même engouement pour ce gîte tenu par un Néerlandais. Ses compatriotes se disent prêts à passer leurs vacances dans le Limousin une fois la crise sanitaire passée.