Touraine : à la rencontre de Serge Desazars, trufficulteur passionné en Touraine

Serge Desazars et son chien Ficelle sont des chercheurs d’or noir. Le jour de la visite des équipes de France Télévisions, les deux compères dénichent 30 grammes de truffes au pied d’un arbre planté il y a neuf ans. "Il y a un côté mystérieux, c’est une question de croyance parce que tout est sous terre, on ne voit rien", explique le trufficultureur. Il y a dix ans, l’ancien cadre dans la mode a tout quitté pour s’installer en Touraine. Il y possède désormais la plus grande production bio de truffes en France, 65 hectares de truffière et 18 000 arbres. Des truffes bio et de la vente directe Serge Desazars n’utilise aucun produit chimique et tous les sols et arbres sont travaillés à la main. L’ancien homme d’affaires, qui produit 200 kilos de truffes par an, se réjouit d’avoir misé sur le bio. "En première catégorie, c’est toujours des truffes entières, alors que de la deuxième catégorie on va être éventuellement sur des morceaux de truffes, explique-t-il. On a la sécurité du produit. On sait par qui il a été cherché, les chiens, on sait que ce n’est pas trafiqué, que c’est vraiment le produit nature." Dans son laboratoire, il vend son or noir entre 700 et 800 euros le kilos, contre plus de 1 000 euros dans d’autres régions. Serge Desazars a supprimé tous les intermédiaires, dont les courtiers. Et ça paye : il a enregistré 30 % de chiffre d’affaires en plus cette année, et collabore avec des grands chefs.