Tour de vis. Malgré une vaccination massive, Israël suspend les vols internationaux

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Pour freiner la propagation de variants du Covid-19 au moment où la campagne de vaccination bat son plein, l’État hébreu a annoncé, dimanche 24 janvier au soir, la suspension des vols internationaux pour une semaine. Une mesure effective à partir du lundi 25 janvier à minuit.

“Du jamais vu, quelque chose de complètement nouveau”. C’est ainsi que le Premier ministre Benyamin Nétanyahou présente la décision sans précédent de fermer l’aéroport international Ben Gourion, la seule véritable porte d’entrée et de sortie d’Israël. But de l’opération : donner un coup de frein à l’importation des nouveaux mutants du coronavirus. La fermeture est prévue jusqu’à la fin du mois mais elle pourrait être prolongée, estiment les commentateurs.

Pour Yediot Aharonot c’est une “fermeture tardive”. Les dirigeants se réveillent un peu trop tard. Le mal est fait puisque les mutants britanniques, sud-africains et d’autres origines sont déjà là. Ils sont même en passe de devenir le variant principal du Covid-19 en Israël. Le quotidien fait encore remarquer que pendant de longs mois des dizaines de milliers de touristes ont débarqué à Ben Gourion porteurs du virus sans le moindre contrôle. Et le journal cite le Premier ministre : “Nous fermons le pays de manière hermétique”.

Gagner du temps

Ce n’est pas suffisant, souligne le site du quotidien au fort tirage Israel Hayom qui relaie les propos du docteur Sharon Alroy-Preis, la responsable des services de santé publique en Israël. Devant les membres d’une commission parlementaire, Alroy-Preis a souligné : “Nous devons gagner du temps pour permettre une vaccination de la plus grande partie de la population israélienne”. Pour le site Ynet qui se base sur le même débat à la Knesset, l’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :