Le Tour du monde en 80 jours (France 2) David Tennant : "il y a beaucoup du Doctor Who dans cette série"

·1 min de lecture

Le Tour du monde en 80 jours, est-ce l’histoire d’un aventurier frustré ?

David Tennant : C’est surtout l’histoire d’un aventurier terrifié ! Quand on découvre Phileas Fogg au début de la série, il n’a aucune idée de ce qui l’attend. C’est une décision impulsive qui va le pousser sur la voie de l’exploration. Il s’en veut de ne pas être plus téméraire, alors qu’il a des envies d’ailleurs. Il est partagé, et va même passer une partie de son voyage à se dire qu’il rentrerait bien à la maison ! (Rires) Je ne dirais pas qu’il est frustré, je crois surtout que ce n’est pas un aventurier dans l’âme.

Et vous, l’êtes-vous ?

Je pense que oui. C’est intéressant de jouer un personnage comme Fogg, qui a passé sa vie à faire des choix évidents, à prendre les options les plus simples. C’est la première fois qu’il se met réellement en danger. Pour ma part, je réfléchis beaucoup avant de me lancer dans des projets complexes. Mais je suis toujours heureux d’avoir essayé, même si je me rends compte, finalement, que je n’aurais peut-être pas dû. Prendre des risques fait aussi partie de la vie.

Phileas Fogg a été maintes fois interprété, même en dessin animé. Qu’aviez-vous envie de lui apporter de nouveau ?

C’est vraiment passionnant de réinterpréter un personnage qui appartient à la culture et à la littérature populaires. Mais le plus important, c’est de pouvoir lire le scénario en étant convaincu que l’on a sous les yeux la meil... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles