Tour de France: Wout van Aert enlève la 8e étape, Tadej Pogacar reste en jaune

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
AP - Thibault Camus
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La 8e étape du Tour de France 2022, samedi 9 juillet, a vu le Belge Wout can Aert s'imposer au sprint à Lausanne (Suisse). C'est sa deuxième victoire dans cette Grande Boucle. Le Slovène Tadej Pogacar, troisième de l'étape, a conforté son maillot jaune.

Maillot jaune quatre jours dans ce Tour de France avant la prise de pouvoir du favori Tadej Pogacar, Wout van Aert a retrouvé de l'éclat samedi, lors de la 8e étape entre Dole (Jura) et Lausanne, en Suisse. A l'issue des 186,3 kilomètres de cette étape accidentée, le Belge a pu gonfler la poitrine et déployer les bras en signe de victoire. Tout en puissance, il a remonté l'Australien Michael Matthews pour couper la ligne en premier.

Le sprinter de Jumbo-Visma, vainqueur de la 4e étape à Calais, est désormais fort de 8 victoires d'étapes en quatre participations au Tour de France. Wout van Aert a montré qu'il avait encore son mot à dire dans cette 109e édition. Sa performance du jour force le respect : le plus fort l'a emporté, et le maillot vert reste bien sur ses épaules. Mais au classement général, la donne n'a pas changé : Tadej Pogacar, le double tenant du titre, reste au top.

Le Slovène était bien présent dans le sprint final, et il a pris la troisième place. Après deux victoires d'étapes consécutives, il cède la première place du podium du jour. Rien de rédhibitoire toutefois pour le coureur d'UAE Emirates, qui profite de cette étape pour conforter son maillot jaune. Il a empoché quatre secondes de bonification, qui lui permettent désormais d'avoir 39 secondes d'avance au classement général sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma).

Une chute massive a perturbé le début de la course, et notamment plusieurs coureurs majeurs. Le peloton a ralenti l'allure pour permettre aux retardataires de revenir. Thibaut Pinot, lui, n'a pas été contraint à l'abandon comme l'Américain Kevin Vermaerke (à l'origine de la chute) ou l'Italien Gianni Moscon. Mais le Français de Groupama-FDJ n'a pas été très chanceux : après une première chute sans gravité dans une montée, il a reçu une « gifle » involontaire d'un assistant d'équipe qui tendait une musette aux coureurs.

Dimanche 10 juillet, place à la 9e étape et aux Alpes. Ce sera le deuxième de haute montagne, entre Aigle et les Portes du Soleil.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles