Tour de France : Vingegaard fait craquer Pogacar et prend une option sur la victoire finale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Thomas Samson, AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans la dernière étape de montagne du Tour de France 2022, Tadek Pogacar a tout tenté pour reprendre le maillot jaune à Jonas Vingegaard. Mais, sur les ultimes pentes d'Hautacam, c'est finalement le Danois qui s'est imposé et a aggravé son avance au classement général.

Au départ de cette 18e étape à Lourdes, Tadej Pogacar a dû déposer un cierge. Avant d'attaquer la dernière étape montagneuse du Tour de France 2022, le Slovène, double vainqueur en titre, a promis de tout tenter pour enlever le maillot jaune des épaules de Jonas Vingegaard. Cependant, ni les attaques incessantes, ni la demande de coup de pouce divin n'ont suffi. Le Danois de la Jumbo-Visma, bien appuyé par son équipe, a résisté à tout et à tous et s'est même offert le luxe de remporter l'étape au sommet à Hautacam, accroissant son avance et s'octroyant en bonus le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Pogacar a chuté

Dès la sortie de la cité pyrénéenne des miracles, le peloton a roulé très vite. L'échappée du jour a peiné à se constituer. Il a fallu attendre les premières pentes de l'Aubisque, premier col hors catégorie de la journée, pour celle-ci émerge, forte d'une trentaine de coureurs.

Cela ne dure pas longtemps, dans la deuxième montée répertoriée du jour, l'inédit col des Spandelles, l'écrémage se fait et trois hommes virent en tête : Wout Van Aert, Daniel Felipe Martinez et Thibaut Pinot. Ce dernier croit en ses chances d'offrir la première victoire française sur ce Tour mais craque à huit kilomètres de l'arrivée.

Tadej Pogacar choisit le même col des Spandelles pour passer à l'attaque. Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois… Jonas Vingegaard paraît à chaque fois plus proche de la rupture mais les deux hommes basculent ensemble au sommet. Dans la descente, le Danois se fait une frayeur et doit sortir la jambe pour ne pas tomber mais c'est finalement "Pogie" qui chute. Le maillot jaune veut gagner à la loyale et attend son adversaire. Le Slovène et le maillot jaune se serrent la main offrant un beau geste de fairplay aux fans de vélo.

Gaudu monte d'un cran, Bardet décroche

Avec la temporisation, Vingegaard récupère deux équipiers qui se mettent à la planche pour imposer un tempo d'enfer. Tout ses adversaires décrochent mais il faut finalement le coup de main de Wout Van Aert, dernier rescapé de l'échappée, pour faire lâcher Pogacar. Jonas Vingegaaard parcourt en solitaireles derniers hectomètres de l'étape, salué par les hourras des supporters danois, présents en nombre au sommet d'Hautacam.

Du côté des Français, on peut se consoler de la belle étape de David Gaudu qui a fait craquer Quintana pour récupérer la 4e place du classement général. Romain Bardet quant à lui a craqué trop vite et recule.

Cependant, à trois étapes de la fin, il n'y a toujours de vainqueur français sur ce Tour. Une première depuis 1999. Et, avec deux étapes promises aux sprinteurs et un contre-la-montre, il faudra peut-être songer à retourner à Lourdes pour prier pour qu'un miracle s'accomplisse.

Quant à Pogacar, il lui reste le contre-la-montre de Rocamadour samedi pour tenter de secouer une dernière fois Jonas Vingegaard. Or, les miracles sur contre-la-montre, il a prouvé qu'il savait les accomplir : en 2020, il avait chipé à la dernière minutes sur cet exercice le maillot jaune à Primoz Roglic alors que tous les observateurs en faisait une mission impossible.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles