Tour de France: van Aert gagne la 20e étape, Vingegaard promis à la victoire

Le maillot vert devant le maillot jaune: le Belge Wout van Aert a remporté le contre-la-montre de Rocamadour, vingtième et avant-dernière étape du Tour de France, dont la victoire finale est promise à son coéquipier danois Jonas Vingegaard.

Dans le Lot, l'euphorie s'est poursuivie pour l'équipe Jumbo, qui a raflé les deux premières places de l'étape. Vingegaard, deuxième à 19 secondes du vainqueur du jour, a conforté son maillot jaune, portant son avantage sur le Slovène Tadej Pogacar à plus de trois minutes et demie.

Le Danois, qui sera le deuxième de son pays à figurer au palmarès de la course, 26 ans après le controversé Bjarne Riis, a pourtant frôlé la catastrophe. Il a honoré son statut de leader pour passer en tête aux deux premiers pointages intermédiaires (Km 22) dans ce contre-la-montre de 40,7 kilomètres, au point de prendre des risques démesurés.

Lancé à grande vitesse dans la dernière descente, il a échappé de peu à la chute en sortie de virage, près de la roche, à 2,5 kilomètres de l'arrivée. Il a enfin ralenti l'allure dans les derniers hectomètres et a pu se laisser aller à l'émotion, la ligne franchie, auprès de sa compagne en larmes, et de sa petite fille.

- "Je me suis fait peur" -

"C'est vrai que je me suis fait peur, je n'avais pas l'impression de vraiment prendre de gros risques mais dans ce virage un peu en dévers, je n'ai pas pris la bonne trajectoire", a expliqué le porteur du maillot jaune.

"C'était juste, je suis vraiment passé tout près. Après je me suis dit: +On se calme.+ J'ai abordé les virages suivants tranquillement, sans prendre de risques, mais après j'ai remis un peu les gaz quand même", a ajouté Vingegaard, qui a remercié son équipe.

"On est très proche les uns des autres, c'est quelque chose que nous cultivons", a-t-il souligné à propos de la sixième victoire d'étape de la formation Jumbo, la troisième personnelle pour van Aert. "Je suis très heureux pour Wout qui a gagné l'étape, il est comme un frère."

Le Danois, 25 ans, n'a plus que 115 kilomètres à parcourir dimanche pour remporter  cette 109e édition de la Grande Boucle partie pour la première fois de Copenhague. Un an après s'être révélé en prenant la deuxième place derrière Pogacar, triomphant pour la deuxième fois.

- Neuvième étape pour van Aert -

Pour la victoire d'étape, le contre-la-montre a tourné à un match à trois entre van Aert, Vingegaard et Geraint Thomas, le troisième du classement. Le Gallois a seulement fléchi en fin de parcours, dans les deux dernières montées vers le site touristique qui est fréquenté par les pèlerins de Compostelle.

Thomas, quatrième de l'étape à 32 secondes, a finalement été devancé de cinq secondes par Pogacar, le tenant du titre, qui porte dans ce Tour le maillot blanc de meilleur jeune. Il conforte sa position sur le podium, le troisième de sa carrière après sa victoire de 2018 et sa deuxième place l'année suivante.

À 27 ans, van Aert a signé son neuvième succès dans le Tour et a rejoint dans ce tableau Pogacar.

Capitaine de route de l'équipe Jumbo, le Belge a aussi cumulé les deuxièmes places dans cette édition (quatre fois). À Copenhague, en ouverture du Tour, il avait été privé du maillot jaune, pour cinq secondes, par son compatriote Yves Lampaert.

Le contre-la-montre de Rocamadour a modifié à la marge la hiérarchie dans les dix premiers. Le Colombien Nairo Quintana a perdu sa cinquième place au profit du Russe Aleksandr Vlasov. Quant à Romain Bardet, il a mis à profit les limites dans l'exercice du Sud-Africain Louis Meintjes (passé de la sixième à la huitième place) pour se classer finalement septième et deuxième Français après David Gaudu (quatrième).

jm/rbo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles