Tour de France : Thibaut Pinot, l'éternel espoir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Théo Saffroy
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’Alpe-d’Huez approche et, sept ans après son succès au sommet des 21 lacets, Thibaut Pinot pourrait bien créer la surprise.

Trois jours avant le départ du Tour de France à Copenhague, Thibaut Pinot quittait sa ferme de Mélisey, en Haute-Saône, pour rallier Mulhouse. Il n’a pas pris la voiture. Le plus naturellement du monde, il a rejoint l’aéroport à vélo. Voilà qui résume Thibaut Pinot, coureur à l’ancienne, esprit libre dans un cyclisme moderne de plus en plus robotisé. La veille d’une course, il lui arrive de tailler les arbres ou de nourrir ses chèvres. Pinot, 32 ans, n’est pas un champion ordinaire.

Tour de France : le coup double de Vingegaard, Pogacar craque

Vendredi 8 juillet, jour de la Saint-Thibaut, la Grande Boucle passe à 5 kilomètres de chez lui. Sur le bord des routes, aux balcons, il n’y en a que pour le Franc-Comtois. À grands coups de pinceau, on a couvert les routes de son nom beau comme un cépage. Au pied de la dernière pente, Patrick et Chantal, un couple de retraités, dorment à l’arrière de leur Dacia. Ils ont fait 200 kilomètres pour voir passer leur champion. La veille, ils ont planté une banderole « Allez Thibaut ». Pinot chez lui, sur la Planche des Belles Filles, ils ne pouvaient pas rater ça. Trois heures plus tard, les chiens aboient et la caravane passe. Puis les échappées. Là-haut, tout là-haut, dans la poussière des chemins de pierre, la victoire se joue entre cadors. Pinot passe la ligne en 31e position, loin derrière les favoris, c’était prévisible. Plus bas, au Plancher-les-Mines, on lui a déjà pardonné. On lui pardonne toujours. « Il s’est sacrifié pour l’équipe, il n’était pas le leader. Et puis il a eu le Covid… » Les Français, c’est connu, n’aiment pas les vainqueurs. Ils leur préfèrent les malheureux, les mal-lotis, ceux qui jouent de malchance. Ils perdent les courses mais gagnent les cœurs.

Tour(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles