Tour de France : la responsable de la chute collective visée par une enquête judiciaire

·1 min de lecture
Lors de la deuxième étape dimanche, des messages de prévention continueront à être diffusés par quatre véhicules dédiés au sein de la caravane.
Lors de la deuxième étape dimanche, des messages de prévention continueront à être diffusés par quatre véhicules dédiés au sein de la caravane.

La première étape du Tour de France a été marquée samedi par deux chutes collectives. L'une d'entre elles a été provoquée par une spectatrice, qui a fait tomber plusieurs coureurs après avoir brandi une pancarte au bord de la route. La gendarmerie a annoncé dimanche l'ouverture d'une enquête judiciaire visant cette jeune femme. Un appel à témoins a été lancé pour la retrouver et une enquête judiciaire a été ouverte pour « blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence », a précisé la gendarmerie du Finistère sur Facebook.

« L'enjeu majeur sur le Tour, ça reste la sécurité routière, ça s'est démontré hier », a expliqué le lieutenant-colonel Joël Scherer. Mais « je peux confirmer qu'il n'y a pas de blessé dans le public », a poursuivi l'officier de liaison de la direction de la gendarmerie auprès d'ASO, l'organisateur du Tour. Une deuxième chute s'est produite quelques kilomètres plus loin, projetant à nouveau de nombreux coureurs au sol. Les deux grosses chutes collectives de la première étape du Tour de France n'ont causé aucune blessure grave au sein du public massé au bord des routes, a confirmé dimanche à l'Agence France-Presse la gendarmerie.

À LIRE AUSSITour de France : c'était mieux avant ?

Des messages de prévention diffusés

Lors de la deuxième étape dimanche, des messages de prévention continueront à être diffusés par quatre véhicules dédiés au sein [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles