Tour de France : pourquoi les Français ne gagnent-ils pas d'étape ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jour de repos pour les coureurs du Tour de France , avant d'attaquer les Pyrénées mardi. C'est la dernière semaine de course, et donc la dernière chance de voir un Français gagner une étape. Dimanche, c'est un Belge, Jasper Philipsen, qui a levé les bras après avoir franchi la ligne d'arrivée à Carcassonne , au terme de la 15e étape. Le maillot jaune est quant à lui toujours sur les épaules de Jonas Vingegaard, mais le Danois a perdu deux coéquipiers précieux, Primoz Roglic et Steven Kruijswijk, qui ont abandonné. Les Français regardent ça de très loin, puisqu'ils n'ont toujours pas gagné.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"Il ne faut pas désespérer"

Force est de constater que sans Julian Alaphilippe, forfait après sa grosse chute du printemps , le Tour n'est pas pareil. Ces quatre dernières années, c'était lui le plus gros pourvoyeur de succès français. Yvon Ledanois est directeur sportif de l'équipe Arkéa-Samsic, qui comptait, elle, beaucoup sur son grimpeur Warren Barguil, contraint de quitter la Grande Boucle, car testé positif au Covid-19 . "Cette année, ça ne sourit pas à un Français pour l'instant. C'est comme ça, c'est la course", dit-il au micro d'Europe 1. "Je pense qu'il ne faut pas désespérer, tant que la dernière étape n'est pas franchie."

Deux tiers du parcours ont déjà été effectué. Le meilleur résultat d'un Français, c'est Thibaut Pinot, deuxième de l'étape Aigle-Châtel, troisième aussi de l'étape Sai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles