Le Tour de France porte plainte contre la spectatrice responsable d'une chute collective

·2 min de lecture

Une spectatrice brandissant une pancarte sur la chaussée a provoqué une énorme chute à 45 kilomètres de l'arrivée de la première étape du Tour de France, samedi. Les organisateurs ont déclaré vouloir porter plainte contre cette femme.

Le Tour de France a annoncé sa volonté de porter plainte contre la spectatrice à l'origine samedi de la grosse chute survenue à 45 kilomètres de l'arrivée de la première étape à Landerneau, dans le Finistère. Les organisateurs ont insisté sur le respect des règles de sécurité envers les coureurs du Tour, victimes de deux maxi-chutes dans la dernière heure de course. "Nous portons plainte contre cette dame qui s'est très mal comportée", a déclaré à l'AFP le directeur-adjoint du Tour Pierre-Yves Thouault. "Faisons en sorte que le spectacle qui nous a été proposé ne soit pas gâché par des comportements inadmissibles de la part d'une infime minorité des spectateurs", a ajouté le directeur-adjoint du Tour en charge de la sécurité.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La spectatrice a brandi une chaussée 

Pierre-Yves Thouault a rappelé au strict respect des règles, notamment de rester sur les côtés de la route, ne pas traverser la chaussée et ne pas prendre de selfies. La première grosse chute du Tour a été provoquée par une spectatrice qui a brandi une pancarte empiétant sur la chaussée. L'Allemand Tony Martin, qui a percuté cette pancarte, a chuté et a entraîné au sol, par un effet de dominos, bon nombre de coureurs...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles