Tour de France : Pogacar va-t-il régner sur le cyclisme ?

·1 min de lecture

Il n'a pas encore 23 ans, mais Tadej Pogacar s'apprête à entrer dans le club restreint des doubles vainqueurs du Tour de France. Avec plus de cinq minutes d'avance sur son dauphin Jonas Vingegaard, le coureur d'UAE est assuré, sauf accident, de franchir la ligne d'arrivée sur les Champs-Elysées en jaune au terme d'une Grande Boucle qu'il a outrageusement dominé, notamment en montagne. Et avec son appétit glouton de victoires (six étapes sur le Tour depuis l'an dernier, la prestigieuse classique Liège-Bastogne-Liège en avril), la suite du jeune prodige slovène pourrait être riches en succès. 

"Il est prêt à gagner encore d'autres tours"

Mais qu'en pense le "Cannibale", Eddy Merckx, à qui Pogacar commence déjà à être comparé ? Interrogé par la RTBF, la légende belge décrit un "coureur d'exception", qui est "prêt à gagner encore d'autres Tours de France".

>>Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Mais pour le Français Bernard Thevenet, double vainqueur du Tour et ancien adversaire de Merckx, cette comparaison n'est pas pertinente. "C'est difficile de le comparer à lui, parce que Merckx a gagné partout", rappelle-t-il. "Il pouvait gagner Paris-Roubaix, gagner des étapes au sprint, en contre-la-montre, en montagne." Pour lui, "les coureurs sont devenus beaucoup moins polyvalents qu'il y a 40 ans". 

"Il ne faut pas trop s'emballer"

Dominateur en montagne, à l'aise en contre-la-montre, doté d'une grande faculté de récupération, Taddej Pogacar ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles