Tour de France : Pogacar gagne au sommet de Peyragudes mais Vingegaard ne concède rien

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Anne-Christine Poujoulat, AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tadej Pogacar a remporté la 17e étape, mercredi, au sommet de Peyragudes, sa troisième sur ce Tour de France. Le maillot jaune Jovas Vingegaard a cependant terminé dans sa roue et ne lui a pas concédé de temps hors bonification.

À défaut de maillot jaune, Tadej Pogacar se consolera avec une nouvelle victoire d'étape sur le Tour de France. Le Slovène a gagné la 17e étape, mercredi 20 juillet, à l'altiport de Peyragudes, juste devant le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo).

Tadej Pogacar, vainqueur en titre, n'est pas parvenu à décoller son adversaire et ne lui reprend donc que 4 petites secondes, grâce aux bonifications offertes au vainqueur d'étape. Cependant, Vingegaard compte encore 2 min 18 sec d'avance à quatre jours de l'arrivée.

Les deux premiers du Tour de France se sont disputé la victoire sur la rampe finale à 16 %, dans l'avant-dernière arrivée au sommet de la course. Épuisé par l'effort, Pogacar a dû s'allonger sur la chaussée d'arrivée. Il a enlevé son neuvième succès d'étape dans le Tour, pour sa troisième participation à l'âge de 23 ans.

Pogacar, pourtant affaibli par le forfait matinal de son coéquipier polonais Rafal Majka, a utilisé les forces restantes de son équipe (Bjerg, McNulty) pour durcir la course et tenter de déstabiliser Vingegaard.

Pinot dans l'échappée

Thibaut Pinot et le Kazakh Alexey Lutsenko ont joué les éclaireurs dans le col d'Aspin, le premier des quatre cols du jour, puis dans la Hourquette d'Ancizan. Le duo a été repris dans Val Louron-Azet, un col de première catégorie monté à un rythme étouffant par l'Américain Brandon McNulty.

Au sommet, à 20 km de l'arrivée, le Slovène a testé le Danois sans insister. Vingegaard, Pogacar et McNulty ont abordé la montée finale avec plus d'une minute sur le Gallois Geraint Thomas (avec Kuss, Lutsenko et Bardet notamment) et plus de deux minutes et demie sur leurs autres rivaux, hormis le Britannique Adam Yates repoussé sensiblement plus loin.

Dans la montée vers l'altiport (8 km à 7,8 %), McNulty s'est écarté à 300 mètres de la ligne, avant la pente la plus sévère.

Au classement général, Vingegaard a conservé la quasi-intégralité de son avance sur Pogacar, à peine réduite par la bonification d'arrivée. En revanche, le Britannique Geraint Thomas, troisième, a vu son débours augmenter de plus de deux minutes pour atteindre 4 min 56 sec avant la 18e étape qui comporte trois dures ascensions pour rejoindre Hautacam.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles