Tour de France: Pidcock conquiert l'Alpe d'Huez, Vingegaard toujours en jaune

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Britannique Tom Pidcock (Ineos), champion olympique de VTT, a maîtrisé jeudi la montée de l'Alpe d'Huez pour gagner en solitaire la 12e étape du Tour de France.

Dans l'une des arrivées mythiques de l'épreuve, le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo) a résisté à deux démarrages de Tadej Pogacar et a conservé le maillot jaune de leader avec une avance intacte de 2 min 22 sec sur le Slovène.

Sur la ligne installée à 1.850 mètres d'altitude, Pidcock a battu le Sud-Africain Louis Meintjes, autre membre de l'échappée, de 48 secondes.

Le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour, a pris la troisième place de l'étape, à plus de deux minutes, de loin son meilleur résultat depuis son grave accident de juin 2019.

Pidcock (22 ans), qui est aussi champion du monde en titre de cyclo-cross, s'est illustré dès sa première participation dans le Tour. Il a succédé au palmarès des vainqueurs de l'Alpe d'Huez à son leader d'équipe, le Gallois Geraint Thomas, qui s'était imposé en 2018.

Au lendemain de l'étape folle du col du Granon, les candidats du classement général se sont expliqués seulement dans l'ascension finale (13,8 km à 8,1%) dans cette étape de 165,1 kilomètres transformée en course de côte grand format.

Ils ont abordé la montée avec six minutes de retard sur l'échappée et l'écrémage s'est fait au fil des kilomètres, en raison du train soutenu imprimé par les équipiers de Vingegaard (van Aert, puis Roglic, Kruijswijk et enfin Kuss).

Pogacar a attaqué avant les quatre derniers kilomètres sans parvenir à décrocher Vingegaard. Il a essayé de nouveau deux kilomètres plus loin, pour un résultat identique.

Le Français Romain Bardet a légèrement fléchi dans les derniers kilomètres. Il a lâché une vingtaine de secondes et a reculé de la deuxième à la quatrième place du classement général.

L'échappée a été lancée dans la première heure de course bien avant le sommet du Galibier, la première des trois ascensions hors catégorie du jour. Ses éléments - Powless, Oliveira, Pérez, Goessens, Schönberger, Meintjes, Ciccone - ont été rejoints ensuite par Pidcock et Froome.

Dans la montée finale, Pidcock a pris les devants à près de onze kilomètres du sommet. Meintjes et Froome l'ont gardé à vue mais le jeune Britannique a fini par creuser l'écart à l'approche des sept derniers kilomètres pour remporter le deuxième succès de sa carrière sur route, pour sa deuxième année chez les pros.

jm/rbo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles