Tour de France : perquisition à l'hôtel de l'équipe Bahrain à Pau

·2 min de lecture

La scène est désormais habituelle dans le cyclisme, mais c'est la première de cette édition. Une perquisition a été menée dans la nuit de mercredi à jeudi à Pau dans l'hôtel de l'équipe Bahrain engagée dans le Tour de France

La scène est désormais habituelle dans le cyclisme, mais c'est la première de cette édition. Une perquisition a été menée dans la nuit de mercredi à jeudi à Pau dans l'hôtel de l'équipe Bahrain engagée dans le Tour de France. L'opération a été menée par les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp), selon le parquet de Marseille, confirmant une information du site cyclingnews.

"L'enquête a entraîné des fouilles des chambres des coureurs"

Une enquête préliminaire a été ouverte le 3 juillet "des chefs d'acquisition, transport, détention, importation d'une substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale", a-t-il indiqué. "L'enquête préliminaire se poursuit afin de déterminer la réalité ou non des infractions ayant justifié son ouverture". Bahrain a confirmé les faits dans un communiqué, tout en ajoutant ne pas être informée des motifs de la perquisition. "L'enquête a entraîné des fouilles des chambres des coureurs" et des documents ont été fournis par l'encadrement, a-t-elle précisé.

Les sept coureurs de l'équipe encore en course ont tous pris le départ de la 18e étape, la dernière de montagne, de Pau à Luz-Ardiden. Bahrain, irrésistible depuis le mois de mai, occupe la première place du classement par équipes du Tour de France. Elle a remporté deux victoires d'étape sur la Grande Boucle, grâce au Slovène Matej Mohoric (7e étape au Creusot) et au Belge Dylan Teuns (8e étape au Grand-Bornand).

Leur équipier Sonny Colbrelli, champion d'Italie au profil de sprinteur, s'est, lui, illustré lors de la 9e étape en haute montagne à Tignes, en prenant la troisième place devant bon nombre de grimpeurs. Bahrain avait déjà(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles