Tour de France: Jonas Vingegaard prend le maillot jaune à Tadej Pogacar

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Tadej Pogacar (ici en jaune) et Jonas Vingegaard lors de la onzième étape du Tour de France, mercredi 13 juillet. (Photo: MARCO BERTORELLO via AFP)
Tadej Pogacar (ici en jaune) et Jonas Vingegaard lors de la onzième étape du Tour de France, mercredi 13 juillet. (Photo: MARCO BERTORELLO via AFP)

Tadej Pogacar (ici en jaune) et Jonas Vingegaard lors de la onzième étape du Tour de France, mercredi 13 juillet.  (Photo: MARCO BERTORELLO via AFP)

TOUR DE FRANCE - Le maillot jaune change d’épaules au sommet du col du Granon. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) se classe en tête du classement provisoire à l’issue de la onzième étape du Tour de France, ce mercredi 13 juillet, devant Romain Bardet et Tadej Pogacar.

Le vainqueur en titre, le Slovène Tadej Pogacar, a subi une défaillance dans les cinq derniers kilomètres. Il a perdu près de trois minutes et a cédé son maillot jaune dans la plus haute arrivée en altitude de ce Tour, à 2.413 mètres.

Jonas Vingegaard, dauphin l’année dernière de Pogacar, n’avait encore jamais gagné d’étape dans la Grande Boucle. Ce mercredi, le cycliste danois a battu de près d’une minute le Colombien Nairo Quintana, deuxième de cette étape courue sous une forte chaleur. Le Français Romain Bardet a pris la troisième place et a accédé à la deuxième place du classement général, à 2 min 16 du Danois.

Abandon de Mathieu van der Poel

Pogacar a été attaqué à plusieurs reprises dès le col du Galibier et a payé l’addition dans la très dure montée finale, empruntée pour la deuxième fois par le Tour. Très tôt, le Slovène a dû faire face à une succession de démarrages de ses rivaux de l’équipe Jumbo, Vingegaard et le Slovène Primoz Roglic, qui ont essayé de le prendre en tenaille avant même les pentes les plus rudes du Galibier, à une soixantaine de kilomètres de l’arrivée. Le Slovène a réagi à chaque fois à cette offensive.

L’étape de ce mercredi a aussi été marquée par l’abandon de Mathieu van der Poel. Échappé en début d’étape avec son grand rival, le Belge Wout van Aert, van der Poel, 27 ans, a été repris puis lâché par le peloton, avant de jeter l’éponge. Le double vainqueur du Tour des Flandres n’avait été que l’ombre de lui-même depuis le départ de la Grande Boucle au Danemark.

L’année dernière, il avait quitté le Tour de France à l’issue de la huitième étape, après avoir remporté une victoire et porté le maillot jaune pendant six jours. C’est le deuxième abandon du jour après celui du Belge Oliver Naesen (AG2R).

À voir également sur Le HuffPost: Découvrez les étapes du Tour de France 2022 à ne pas manquer

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles