Tour de France: Jonas Vingegaard, l’antihéros danois

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
AP - Daniel Cole
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Tour de France termine sa troisième et dernière étape danoise ce dimanche 3 juillet : 182 km à parcourir entre Vejle et Sonderborg. Le royaume est un vrai pays du vélo, où la ferveur populaire est incroyable. Parmi les dix Danois engagés dans l’épreuve, c’est Jonas Vingegaard, coureur de la Jumbo-Visma, qui explose l’applaudimètre. Deuxième de la Grande Boucle l’an passé, il est pour l’instant 7e au général, à 16 secondes du Belge Wout Van Aert, le maillot jaune.

De notre envoyé spécial au Danemark,

Mercredi, dans les jardins de Tivoli, parc d’attraction centenaire, la véritable sensation, c’était bien lui : Jonas Vingegaard. Un visage de poupon, des jambes de feu, un cœur sensible et des yeux humides. Très ému par cette vague d’amour du public danois, lors de la présentation des équipes, il ne trouvait plus ses mots une fois sur scène.

Une simplicité qui plaît aux Danois et aux Danoises à l’image de Sina. Maillot à pois sur le dos, cette jeune maman est venue en famille admirer ce nouvel antihéros. « Nous roulons à fond pour les coureurs danois ! », s’enthousiasme-t-elle. « Mon chouchou, c’est Jonas Vingegaard. Il est devenu soudainement une grande star ici après sa deuxième place l’an passé. Je l’aime bien car c’est un excellent coureur et un mec sympa. »

Un coureur « très danois »

Trois jours plus tard, toujours la même ferveur, mais à Nyborg cette fois-ci. Bien loin de la grande Copenhague, le peloton arrive pour la deuxième étape dans cette petite ville de 30 000 habitants. Après avoir bien figuré sur le contre-la-montre dans la capitale lors du grand départ, Jonas Vingegaard termine cette fois dans le peloton. Suivi comme son ombre par ses supporters, il est acclamé devant le bus de son équipe. Parmi eux, Frédérik, jeune fan enroulé dans le drapeau du Danemark, qui croit fort en son champion préféré : « Pour la victoire finale, c’est notre meilleure chance ! Estime-t-il. On espère qu’il sera au top sur ce Tour. Il est très populaire car il a l’air d’avoir les pieds sur terre. Il est relax. C’est très Danois comme attitude : il ne se la raconte pas en disant "regardez-moi, je suis le meilleur". Lui reste calme, il sait ce qu’il a à faire. Et ça peut être génial. »

► À lire aussi : Tour de France: au Danemark, le vélo dans l'ADN

Le coureur a déjà quasiment touché au sublime l’an passé : deuxième en 2021 pour son premier Tour. À nouveau deuxième il y a quelques semaines sur le Critérium du Dauphiné, Jonas Vingegaard est devenu un client. Pourtant, il reste un Danois comme les autres, estime le journaliste Pierre Carrey : « C’est un coureur qui représente le Danois moyen, celui que l’on peut croiser dans la rue sur un vélo de ville », note cet expert du cyclisme. « Il a travaillé longtemps dans une conserverie de poisson. Forcément, il bénéficiera moins de l’effet de surprise cette année, mais il est porté par son public. C’est un cycliste qui n’est pas du tout médiatique, qui n’apparaît pas dans la moindre publicité. La discrétion est de mise, et à cet égard, Vingegaard est assez conforme à ce que le public danois espère. »

Normal et génial

Le jeune homme de 25 ans est attendu au tournant et bénéficie sur les routes du royaume d’un soutien populaire incroyable. Frédérik, lui, trépigne en espérant l’apercevoir. Il faut dire que le public danois n’a pas souvent l’occasion d’approcher ses icônes. « On n’a pas la chance de les voir souvent. Nous n’avons pas de grande course au Danemark, souligne-t-il. Grâce au Tour, les coureurs danois peuvent se rendre compte à quel point ils sont aimés. Ce sont des grands noms ici. C’est unique pour eux de vivre un truc pareil ! J’espère vraiment que Vingegaard va gagner, il était en forme sur le Dauphiné, donc on l’attend vraiment. »

Dernier bain de foule pour Vingegaard ce dimanche lors de la troisième et dernière étape danoise. Les choses sérieuses commenceront ensuite dans l’Hexagone pour ce Danois normal et génial.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles