Tour de France : Hugo Houle décroche la victoire, Pogacar et Vingegaard se marquent pour le jaune

© Marco Bertorello, AFP

La Canadien a remporté sa première victoire sur un grand tour en s'imposant, mardi, à Foix lors de la 16e étape du Tour de France. Le Français Valentin Madouas a pris la deuxième place. Dans la lutte pour le classement général, Tadej Pogacar a attaqué mais Jonas Vingegaard a résisté.

C'est sa première victoire majeur. Le Canadien Hugo Houle, 31 ans, a remporté, mardi 19 juillet, la 16e étape du Tour de France entre Carcassonne et Foix. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo) a gardé le maillot jaune de leader après cette entame ariégeoise, en ouverture des étapes pyrénéennes.

"Cette victoire est pour mon frère"

Hugo Houle est seulement le deuxième Canadien a remporté une étape de l'histoire du Tour de France. Le premier, Steve Bauer, avait gagné la sienne en 1988 et il a assisté à cette nouvelle victoire en tant que directeur sportif d'Hugo Houle.

"Cette victoire est pour mon frère", a déclaré Houle, la ligne franchie, en montrant la petite croix qu'il porte autour du cou en souvenir de son frère décédé accidentellement. Un frère dont il était très proche et avec qui il partageait la passion du vélo et du Tour de France.

Pour le gain de l'étape, Houle a devancé de plus d'une minute le Français Valentin Madouas, le Canadien Michael Woods et l'Américain Matteo Jorgenson. Il faisait tous les quatre partie de l'échappée matinale qui a compté 29 coureurs à la sortie de Carcassonne mais qui s'est désintégré dans le port de Lers

Le Québécois s'est dégagé à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée, avant Péguère. Derrière lui, Jorgenson, en poursuite, a chuté dans la descente et a perdu toute chance de revenir.

Du côté du classement général, Vingegaard n'a rien cédé à son rival slovène, le vainqueur sortant Tadej Pogacar, qui l'a attaqué en vain à trois reprises. Le Slovène a attaqué le Danois dans le port de Lers à une cinquantaine de kilomètres de Foix, deux fois dans la montée, une fois dans la descente. Sans parvenir à distancer le maillot jaune, qui a gardé intact son avance de 2 min 22 sec au classement.

Le principal perdant du jour est le Français Romain Bardet, qui a commencé à lâcher prise dans le port de Lers, l'un des deux cols de première catégorie au programme. Il a été définitivement distancé dans le mur de Péguère, a concédé plus de trois minutes à ses rivaux et a perdu sa quatrième place au classement général.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles