Tour de France: le grand retour de Cavendish

·2 min de lecture

Grand retour de Mark Cavendish: le Britannique de l'équipe Deceuninck a gagné au sprint la 4e étape du Tour de France, mardi à Fougères, son 31e succès dans le Tour.

Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin) a gardé le maillot jaune de leader à la veille du premier contre-la-montre.

Dans le sprint, en léger faux-plat montant, Cavendish a devancé d'une longueur le Français Nacer Bouhanni, lui aussi de retour au premier plan, et le Belge Jasper Philipsen.

Après plusieurs années en retrait, notamment à cause du virus d'Epstein-Barr, +Cav+ a renoué à l'âge de 36 ans avec le succès dans le Tour. Sa précédente victoire datait de 2016.

Titularisé tardivement dans son équipe, le natif de l'île de Man a pris la place de l'Irlandais Sam Bennett, maillot vert du Tour 2020.

Cavendish, qui a gagné pour la première fois en 2008, s'est rapproché de la légende belge Eddy Merckx, qui détient avec 34 étapes le record de succès dans le Tour.

Au départ de Redon, les coureurs ont mené un mouvement de protestation après les nombreuses chutes des premières journées. Ils ont mis pied à terre pendant une minute, quelques centaines de mètres après le baisser de drapeau signalant le départ réel de l'étape, avant de reprendre la route.

Le peloton a demandé, selon Radio Tour, qu’un "dialogue sur la sécurité s’instaure avec toutes les parties prenantes du cyclisme, UCI, organisateurs, équipes et coureurs".

La course a démarré réellement une dizaine de kilomètres plus loin avec l'attaque du Belge Brent Van Moer rejoint aussitôt par le Français Pierre-Luc Périchon. Mais le duo a obtenu seulement une marge inférieure à trois minutes, un écart contrôlé par les équipes de Cavendish, la plus active, de van der Poel, et aussi du Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ).

Au lendemain de l'abandon sur chute de l'Australien Caleb Ewan, chef de file de son équipe Lotto, Van Moer s'est montré le plus insistant. Le récent vainqueur d'une étape du Dauphiné a été repris in-extremis, à 150 mètres de la ligne.

Mercredi, van der Poel abordera le premier des deux contre-la-montre du Tour avec 8 secondes d'avance sur le champion du monde Julian Alaphilippe, au départ des 27,2 kilomètres entre Changé et Laval, en Mayenne.

jm/fbr/fby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles