Tour de France: garde à vue prolongée de la spectatrice à la pancarte

·2 min de lecture

Le parquet de Brest a annoncé la prolongation de la garde à vue de la femme à l'origine de l'énorme chute du peloton lors de la première étape du Tour de France.

La garde à vue de la spectatrice soupçonnée d'être à l'origine samedi en Bretagne d'une chute massive dans le peloton du Tour de France, qui a fait plusieurs blessés parmi les coureurs, a été prolongée, a annoncé jeudi le parquet de Brest, assurant que la jeune femme avait exprimé un "sentiment de honte".

"La garde à vue est prolongée ce jour afin de permettre la finalisation des actes en cours", a indiqué le procureur de la République de Brest Camille Miansoni lors d'une conférence de presse, précisant qu'il s'agissait notamment de poursuivre les investigations sur "les aspects médico-légaux", certains coureurs blessés ayant poursuivi la course.

"La mise en cause a exprimé un sentiment de honte, de peur face aux conséquences de son acte. Elle se dit angoissée par le retentissement médiatique de ce qu'elle appelle +sa bêtise+", a-t-il souligné, précisant qu'elle avait été placée en garde à vue pour "mise en danger d'autrui par manquement délibéré à une obligation de prudence et de sécurité", ainsi que pour "blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois". Elle encourt au maximum une peine de deux ans d'emprisonnement, a-t-il précisé.

La jeune femme, âgée de trente ans et résidant dans le Nord-Finistère, s'est rendue mercredi à la mi-journée à la gendarmerie de Landerneau, chargée de l'enquête. Cependant, les gendarmes l'avaient "formellement identifiée" le matin même et s'apprêtaient à aller l'interpeller au moment où elle s'est présentée.

Un "appel au calme"

Le commandant du groupement de gendarmerie du Finistère, le colonel Nicolas Duvinage a lancé de son côté lors de la conférence de presse un appel au calme sur les réseaux sociaux, évoquant des messages "frisant l'appel à la violence". "Il est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles