Tour de France Femmes : Lorena Wiebes s'impose à Paris et remporte le premier maillot jaune

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Jeff Pachoud, AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La coureuse de la DSM, Lorena Wiebes, a remporté dimanche la première étape du Tour de France Femmes lors d'un sprint massif.

C'était un jour de premières à Paris. C'était évidemment la première étape du premier Tour de France féminin de l'ère professionnelle. Et le circuit des Champs-Élysées, parcourues onze fois [onze tours, douze passages de ligne] par les 144 coureuses, a consacré une première maillot jaune : Lorena Wiebes, qui a été la plus rapide lors du sprint massif.

La Néerlandaise de la DSM était la grande favorite de cette première étape, au vue de sa forme du moment. Elle a devancé ses concurrentes, la vétérane de la Jumbo-Visma, Marianne Vos, et Lotte Kopecky, la sprinteuse de la SD-Work.

Juste avant cela, la Normande Gladys Verhulst a offert un premier frisson au public français avec une épopée sur les Champs-Élysées. Échappée à 15 kilomètres, elle a compté a compté jusqu'à 50 secondes à la pancarte des 10 kilomètres. Mais la meute des poursuivantes était trop forte et elle a du rendre les armes à 2,3 kilomètres du but. Elle sera finalement élue combative du jour et donc la première Française à monter sur un podium protocolaire sur ce Tour de France Femmes.

Les quatre maillots attribués

Au niveau des autres maillots distinctifs, Femke Markus s'élancera lors de la deuxième étape avec le premier maillot à pois sur les épaules, puisqu'elle est passée en tête lors de la distribution des premiers points. Lotte Kopecky revêtira quant à elle la première tunique verte de meilleure sprinteuse même si le maillot appartient dans les faits à la vainqueure de l'étape. Enfin, Maike van der Duin, sixième de l'étape, aura l'honneur du premier maillot blanc.

Victoire Berteau est pour le moment la première Française du classement. La coureuse de la Cofidis pointe à la 20e place.

Pour l'anecdote, la courte étape a vu également un premier abandon : celui d'Alana Castrique, la Belge de l'équipe Cofidis, victime d'une lourde chute dans l'avant-dernier tour.

La deuxième étape, lundi entre Meaux et Provins, comptera 136,4 kilomètres et est sur le papier également promise aux sprinteuses.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles