Tour de France féminin : dans la roue de la Cofidis, en repérage sur la Planche des Belles Filles

Le premier Tour de France féminin a préparé un morceau de choix aux coureuses en guise de conclusion : la Super Planche des Belles filles, nouveau classique du Tour. France 24 a suivi l'équipe Cofidis en repérage sur les pentes du massif des Vosges.

Que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, la recette d'un bon Tour de France est la même : une bonne préparation et un repérage des lieux clés en amont. France 24 a suivi l'équipe Cofidis alors qu'elle parfait sa préparation dans l'est de la France en vue de la Grande Boucle féminine qui s'élancera le 24 juillet prochain.

Au menu notamment, la montée de la Planche des Belles filles en version "Super". Devenue un classique de la Grande Boucle, la montée vosgienne fait 7 km à 8,7 % de pente moyenne. Et dans sa version rallongée, 1 km supplémentaire en grande partie non goudronné prolonge le déplaisir avec une rampe à 24 %. Empruntée par les hommes le 8 juillet, c'est Tadej Pogacar qui s'y est imposé.

>> À voir aussi, ActuElles : le retour du Tour de France Femmes, une étape majeure pour le cyclisme féminin

"C'est une étape mythique, c'est la dernière étape du Tour de France féminin. C'est le premier Tour de France", s'enthousiasme Gaël Le Bellec, directeur sportif de la Cofidis. "L'importance du repérage c'est de connaître les moments vraiment stratégiques où il va falloir être bien placé."

"Oh mon Dieu !", ne peut s'empêcher de s'exclamer Clara Koppenburg, la grimpeuse de l'équipe, en arrivant au sommet. "La dernière partie était vraiment dure parce que c'est toujours difficile de rouler sur du gravier."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles