Tour de France : quand la chaleur met les coureurs à l'épreuve

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

A peine 24h après la victoire du Britannique Tom Pidcock à l'Alpe d'Huez , les coureurs du Tour de France sont à nouveau sur le pont pour la 13e étape entre Bourg d'Oisans et Saint-Étienne. Au terme d'une course effectuée sous une chaleur de plomb, le Danois Jonas Vingegaard a conservé le maillot jaune, tandis que le Français Romain Bardet a glissé de la 2e à la 4e place. Ce vendredi encore, les coureurs devront composer avec l'envolée du mercure.

D'ailleurs, jeudi, plusieurs d'entre eux se sont plaints de la chaleur, malgré l'air relativement frais en haute montagne. "J'ai fait un coup de chaud, j'avais plus d'eau depuis quelques kilomètres et j'ai pas réussi à me ravitailler. Il faut bien récupérer, bien s'hydrater et faire attention aux défaillances, car ce sera ça le problème", expliquait Valentin Madouas, l'un des coéquipiers des grimpeurs David Gaudu et Thibaut Pinot au sein de l'équipe Groupama-FDJ.

37 degrés prévus dimanche à Carcassonne

Cette chaleur va aller crescendo dans les prochains jours sur la route du Tour. Jusqu'à 31 degrés attendus aujourd'hui à Saint-Etienne, 36 demain à Mende et 37 à Carcassonne dimanche. Cyril Lemoine, qui participe à son huitième Tour de France, raconte qu'en cas de for...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles