Tour de France : c’était mieux avant ?

·1 min de lecture
Mathieu van der Poel, qui prend le départ du Tour pour la première fois cette année, et son grand-père Raymond Poulidor.
Mathieu van der Poel, qui prend le départ du Tour pour la première fois cette année, et son grand-père Raymond Poulidor.

Le Tour de France, c'est comme beaucoup de choses : dans notre mémoire, c'était mieux avant. On regrette les échappées fleuves, on maudit les équipes de sprinteurs, les leaders attentistes et les Français qui ne tiennent pas la chaleur de juillet. Tout juste un coup de bordure pour secouer l'interminable première semaine. Ensuite, il reste deux semaines aux Français pour perdre du temps au classement général.

Mais cette époque où on ne s'ennuyait même pas en plaine a-t-elle vraiment existé ? Retour sur ce qui a changé dans les 15 dernières années de cette course mythique, que l'on critique autant qu'on l'aime.

La prime à la montagne

Comment rendre au Tour de France son attractivité perdue ? L'un des premiers réflexes consisterait à multiplier les cols. Pourtant, la place consacrée à la montagne ne cesse de grandir depuis quinze ans. Les deux Grandes Boucles les moins montagneuses (2006 et 2008) ont été remportées par les coureurs ? sans leur faire injure ? les moins reluisants du palmarès : Oscar Pereiro et, dans une moindre mesure, Carlos Sastre. Ces deux éditions comptaient presque un tiers de montagne en moins que l'épreuve 2020, la plus escarpée depuis la fin de l'ère Armstrong. L'épreuve 2021 s'inscrit dans une moyenne basse, avec trois petites arrivées au sommet (en comptant Tignes, où la ligne se trouve 2 kilomètres plus loin que la fin du col).

Du côté des massifs, les Alpes restent la chaîne branchée. Sur les 16 dernières éditions, elles ont été à 9 r [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles