Tour de France : le Belge Tim Merlier vainqueur, de nombreuses chutes dans le final

·1 min de lecture

Ce devait être une étape de plat comme tant d'autres. Et pourtant, la journée de lundi a été marquée par une véritable hécatombe. Au milieu de ce chaos, le Belge Tim Merlier a remporté au sprint cette troisième étape, à l'arrivée dans les rues de Pontivy. Le coéquipier de Mathieu Van der Poel, qui garde son maillot jaune acquis la veille, a été le plus costaud au terme d'un final très agité.

Primoz Roglic, deuxième l'an passé et l'un des grands favoris cette année, a été la principale victime de la journée après une chute à 10 kilomètres de l'arrivée. Le Slovène, dont le maillot a été arraché sur le côté, s'est démené pour revenir dans le peloton mais il a concédé 1 minute et 21 secondes au classement général. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Épaule touchée pour Geraint Thomas, des chutes à gogo

Geraint Thomas, vainqueur du Tour de France en 2018, a lui subi une lourde chute à 145 km de l'arrivée. Le Britannique de l'équipe Ineos s'est luxé l'épaule selon un médecin de l'épreuve, mais il est arrivé à repartir. Le vainqueur sortant, le Slovène Tadej Pogacar, a lui été retardé dans la descente étroite menant à Pontivy, où une chute a jeté à terre plusieurs coureurs parmi lesquels le Français Arnaud Démare.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles