Tour de France : le Belge Philipsen gagne la 15e étape, Vingegaard toujours en jaune

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Anne-Christine Poujoulat, AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Belge Jasper Philipsen a remporté au sprint la 15e étape du Tour de France, dimanche, à Carcassonne. Le porteur du maillot jaune, le Danois Jonas Vingegaard a chuté pendant l'étape mais a terminé au sein du peloton, préservant son maillot jaune.

Un sprint caniculaire. Le Belge Jasper Philipsen (Alpecin) a remporté, dimanche 17 juillet, à Carcassonne, la 15e étape du Tour de France devant un premier peloton comprenant le porteur du maillot jaune, le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo).

À l'entrée de la troisième et dernière semaine de course, Vingegaard a a perdu deux coureurs de premier plan, qui auraient pu l'aider en montagne. Le Slovène Primoz Roglic, qui souffre de ses blessures à une épaule et au dos, a renoncé avant le départ de Rodez, et le Néerlandais Steven Kruijswijk a chuté à 64 kilomètres de l'arrivée.

Vingegaard est tombé pour sa part à 56 kilomètres de Carcassonne, avec un autre coureur de son équipe (Benoot). Le maillot noirci au niveau de l'épaule gauche, il est revenu dans le peloton deux kilomètres plus loin.

La course a longtemps été ouverte par l'Allemand Nils Politt et le Danois Mikkel Honoré, partis à l'avant dès le 6e kilomètre en compagnie du maillot vert Wout van Aert. Le Belge a assuré d'abord des relais puissants mais s'est relevé après une quarantaine de kilomètres, à la demande de son équipe Jumbo.

Première victoire sur la Grande boucle

Sous une chaleur écrasante, Politt et Honoré ont été rejoints avant les 50 derniers kilomètres par le peloton conduit à vive allure par l'équipe Trek dans la dernière côte du parcours afin de distancer plusieurs sprinteurs (Jakobsen, Ewan). Le Néerlandais Dylan Groenewegen est rentré pour sa part après une chasse intense de la part de ses équipiers.

En tête, les Français Alexis Gougeard et Benjamin Thomas sont sortis à 48 kilomètres de l'arrivée. Malgré une avance limitée d'une trentaine de secondes, ils ont tenu bon jusqu'à l'approche de Carcassonne.

Thomas, qui a souvent brillé sur la piste, a résisté seul dans son style de poursuiteur. Il n'a été débordé qu'à 500 mètres de la ligne. Philipsen, 24 ans, s'est adjugé le sprint d'une roue devant van Aert et le Danois Mads Pedersen.

Le Belge ne s'était encore jamais imposé dans le Tour auquel il participe pour la troisième fois. Vainqueur de trois étapes de la Vuelta, il a enlevé son 19e succès depuis ses débuts professionnels en 2019, son 5e de l'année en cours.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles