Tour de France 2022: le grand retour de l’Alpe d’Huez

·2 min de lecture

Le Tour de France 2022, dévoilé jeudi 14 octobre à Paris, comporte cinq arrivées au sommet dont l'Alpe d'Huez, le 14 juillet. La course s'élance du Danemark le 1er juillet.

Après quatre ans d'absence, l'Alpe d'Huez fera son grand retour le 14 juillet sur le Tour de France 2022, au lendemain d'une autre étape d'enfer au col du Granon. Le vainqueur sortant, Pogacar, ignore tout de l'Alpe d'Huez, absent depuis le Tour depuis 2018.

Un Tour de France pour grimpeurs ?

Le Slovène Tadej Pogacar a découvert le menu qui l'attend les 13 et 14 juillet : cinq cols hors catégorie, dont le Galibier escaladé par ses deux versants, et deux montées finales qui vont bouleverser le classement établi dans les dix premiers jours de course. Pogacar sera-t-il aussi insolent que lors de la dernière édition ? : « Quel que soit le soin que l'on accorde à la confection du parcours, on n'écrit pas le scénario du Tour de France en dessinant une carte », avance Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.

Les étapes de plaine de la première semaine sont souvent typées puncheurs dans le quart nord-est de la France puis en Suisse lors d'une incursion arrivant à Lausanne, la ville du Comité international olympique (Lausanne).

La dernière journée de montagne alterne classicisme et nouveauté (18e étape). L'Aubisque, par le versant de Gourette, est l'un des quatre grands cols traditionnels des Pyrénées, découvert en 1910. En revanche, Spandelles, dont la montée (10,3 km à 8,3%) commence à Ferrières en contrebas du Soulor, n'a jamais été emprunté par le Tour.

Contre-la-montre et pavés

Au sortir de la montagne, il restera encore un contre-la-montre, le second de ce 109e Tour, pour fixer la hiérarchie définitive près du sanctuaire marial de Rocamadour, l'un des grands sites de France dans le Lot, sur une distance de 40 kilomètres, la plus longue d'un contre-la-montre depuis 2014. Il intervient à la veille de l'arrivée à Paris. Le lendemain, les coureurs défileront sur les Champs-Elysées, quelques heures après les concurrentes du Tour de France femmes dont la première édition a été présentée par sa directrice, l'ancienne championne de France Marion Rousse.

En dehors de la montagne, le Tour se risque de nouveau sur les pavés du nord de la France, pour la première fois depuis 2018, lors de la 5e étape. Du cœur de Lille à Arenberg, à l'entrée de la célébrissime « trouée » (qui ne sera pas empruntée), le parcours passe par onze secteurs d'une longueur totale de 19,4 kilomètres. A peine moins qu'en 2018 (21,7 km), qui était le plafond contemporain en la matière depuis que le Tour a pris l'habitude d'intégrer cet exercice hautement spectaculaire à son programme: ce sera la 5e fois en 13 éditions.

(avec AFP)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles