Tour de France 2022: à Copenhague, le départ de la 1ere étape perturbé par la pluie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La formation UAE Emirates a opté pour une stratégie de course qui va à l'encontre de la tradition, Tadej Pogacar ne s'élancera donc pas en dernier pour le contre-la-montre introductif. (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)
La formation UAE Emirates a opté pour une stratégie de course qui va à l'encontre de la tradition, Tadej Pogacar ne s'élancera donc pas en dernier pour le contre-la-montre introductif. (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)

La formation UAE Emirates a opté pour une stratégie de course qui va à l'encontre de la tradition, Tadej Pogacar ne s'élancera donc pas en dernier pour le contre-la-montre introductif.  (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)

TOUR DE FRANCE - La météo fait déjà des siennes sur la Grande Boucle. Alors que le départ de la première étape du Tour de France sera donné ce vendredi 1er juillet à 16 heures depuis la capitale danoise, il est déjà question d’écarter une des traditions de la course.

En effet, la pluie sera de la partie à Copenhague, ce qui n’arrange pas les affaires du dernier vainqueur du Tour de France, Tadej Pogacar. Comme le veut la tradition, le coureur victorieux lors de la dernière édition du Tour s’élance généralement en dernier en cas de contre-la-montre, or son équipe (UAE Emirates) en a décidé autrement.

Afin d’éviter tout risque de chute lors de cette première étape individuelle de seulement 13,2 kilomètres, la formation de Tadej Pogacar a décidé d’envoyer son coureur relativement tôt (17h05) pour échapper à la météo capricieuse.

Pour ce faire, UAE Emirates, dernière équipe victorieuse, est toutefois contrainte de désigner l’un des cyclistes de son équipe en tout dernier. La formation émiratie a donc choisi son grimpeur espagnol Marc Soler comme ultime coureur à s’élancer ce vendredi (18h55), permettant ainsi à son champion slovène de passer entre les gouttes.

Pogacar attentif aux retours de ses coéquipiers

Pour une étape de contre-la-montre inaugurale, des créneaux horaires sont attribués par tirage au sort à chaque équipe, ensuite chaque formation peut décider de l’ordre de départ de ses coureurs. Si la pluie était déjà présente aux alentours de 15 heures -une heure avant que le premier coureur ne s’élance-, les conditions météorologiques devraient réellement se dégrader après 17 heures, avant d’atteindre leur pic après 18 heures.

Grâce à cette stratégie de course, Tadej Pogacar aura le temps de recevoir quelques indications de ses partenaires et de son équipe au sujet du parcours de la course du jour et ainsi prendre le moins de risque possible. Une chute lors de la première étape serait une vraie désillusion pour le slovène qui cherche à réaliser la passe de trois en 2022, après avoir remporté les deux dernières éditions de la Grande Boucle.

Surtout que plusieurs coureurs en bonne position pour prétendre à la victoire finale sur le Tour de France s’élanceront bien avant Pogacar: Primoz Roglic (16h20), Jonas Vingegaard (16h42), Aleksandr Vlasov (16h39) ou le français David Gaudu (16h12). Une pression supplémentaire pèsera donc sur les épaules du Slovène, attendu au tournant pour cette 109e édition.

À voir également sur Le HuffPost: Sur le Tour de France, le maillot de Jumbo-Visma sera littéralement une œuvre d’art

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles