Toulouse : un tueur armé d’une machette agresse deux femmes

·2 min de lecture
Deux femmes ont été agressée par un homme ivre et armé d'une machette

Le vendredi 4 mai au soir, deux femmes ont été agressées par un automobiliste ivre et armé d’une machette. Les deux victimes ont subi d’importantes blessures mais leurs vies ne sont pas en danger. Leur agresseur a déjà été condamné pour meurtre en 2001.

Deux Toulousaines ont vécu une nuit d’horreur le vendredi 4 mai dernier, racontée par La Dépêche du Midi. Elles ont toutes les deux été agressées par un automobiliste sous l’emprise de l’alcool qui les a rouées de coups de poings et de claques, avant de revenir avec une machette et de les menacer. Les deux victimes ont reçu d'importantes blessures et se sont vu prescrire trois jours d’interruption totale de travail (ITT) chacune.

L’agresseur a été interpellé un peu plus tard pour avoir brûlé un feu rouge, il conduisait sans permis ni assurance, avait 2,44 grammes d’alcool par litre de sang. Il avait déjà été condamné à dix ans de prison pour "violences volontaires avec arme ayant provoqué la mort sans intention de la donner" en 2001.

Un accrochage qui dégénère

Au départ de cette histoire, il y a un accrochage entre la voiture de l’agresseur et le scooter de l’une des victimes dans le quartier de Bagatelle, à Toulouse. Dans un état d'ébriété important, l’homme a manqué de renverser sa future victime âgée d’une vingtaine d'années. La tension est très vite montée, des mots ont été échangés et les coups ont rapidement commencé à pleuvoir. Dans un seul sens. Une seconde femme, dont l’implication reste à éclaircir, a ensuite été prise pour cible par l’homme avant qu’il ne soit éloigné par des passants. Fou de rage, il est revenu quelques minutes plus tard armé d’une machette qui se trouvait dans son véhicule et a menacé les deux femmes avant de se calmer.

Cette agression n’est malheureusement pas la première qu’a commis cet homme. En 2001, il avait frappé un homme de 58 ans à la tête avec un couteau de cuisine, entraînant sa mort. En cause, une dispute autour du bruit qui faisait un groupe de jeunes dans le quartier. L’agresseur est actuellement incarcéré et prépare sa défense.

Ce contenu peut également vous intéresser :