Toulouse : Une start-up veut mettre du chanvre dans vos assiettes

·1 min de lecture

TENDANCE - Une start-up toulousaine lance une gamme d’ingrédients culinaires uniquement à base de chanvre. Elle croit dans cette plante durable, cultivée pour elle en bio dans le Gers, et dans son petit goût de noisette

Un carpaccio de radis à l’huile de chanvre, ou des graines de chanvre juste poêlées quelques secondes à faire pleuvoir sur une bonne salade verte. Voilà de quoi occuper une bonne partie de votre prochain brunch entre amis. Une fois écartées les blagues sur les éventuelles vertus planantes de vos préparations au cannabis, puisque les graines de chanvre ne contiennent pas de THC, vous pourrez disserter sur « leur petit goût de noisette ou de pignons de pin ». « L’huile de chanvre se marie très bien avec le balsamique et un filet d’huile d’olive par exemple », relève par exemple Emilie Capel, à la fois créatrice et unique employée de V21, une start-up toulousaine​ qui se pique de « mettre du chanvre dans vos assiettes ». Sous forme d’huile artisanale, de graines brutes, décortiquées ou pilées.

Rien ne prédestinait cette commerciale en marketing de 35 ans à convaincre des agriculteurs bio du Gers à se mettre au chanvre. Sa reconversion tient à des navigations Internet de confinement. « Je savais que le chanvre était utilisé dans les matériaux de construction mais j’ai découvert qu’il se mangeait qu’il était riche en protéines, en fibres et c’était une plante durable peu gourmande en eau (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Aix-en-Provence : La fin de « l'hérésie juridique » pour Kanavape, pionnier du CBD en France ?
Un shampoing au chanvre alsacien pour éviter « les cheveux gras, poisseux »
Puy-de-Dôme : Les plants de cannabis malencontreusement commercialisés en grande surface

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles