Toulouse : On a sauvé l’humanité d’un savant démoniaque sur la base militaire de Francazal

H. Menal - 20 Minutes

AU SECOURS - Zombies, hémoglobine et courses à perdre haleine. « 20 Minutes » a testé pour vous l’éphémère jeu de survie qui a pris ses quartiers sur la base militaire désaffectée de Francazal, près de Toulouse

Sauver le monde du virus mortel d’un savant fou et de ses cobayes zombifiés en mode Resident Evil. Mais pas confiné devant sa console, en transpirant vraiment, en hurlant à pleins poumons et en étant brinquebalé, secoué par des fous rires nerveux, à l’arrière d’un camion militaire lancé à toute berzingue. Voilà à quoi vous expose le nouveau jeu de survie « Zone 101 » qui a pris ses quartiers pour un mois dans les baraquements désaffectés de la base militaire de Francazal, près de Toulouse. Les créateurs sont les récidivistes d’Immersive Game. Les mêmes qui, l’été dernier ont hanté le château de Bonrepos-Riquet dont les riverains peuvent témoigner que les hurlements d’épouvante qui se sont élevés dans la nuit n’avaient rien de factices.

Le concept, en « Action live », est identique : des énigmes façon escape game à résoudre – ou pas, quand on est trop occupé à fuir des créatures –, une quinzaine de comédiens très investis dans leurs rôles de méchants, et une pépite du patrimoine à découvrir. L’équipe a convaincu Toulouse Métropole qu’il s’agirait de la dernière occasion pour le grand public – et pour beaucoup de la première – de pénétrer dans les bâtiments d’origine, très secr(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Nantes : Les jeux de piste connectés de Baludik ont conquis toute la France
Lille : On a testé l’escape game du Bureau des Légendes pendant Séries Mania
Toulouse : On a testé Wine Gaming, délivré une bouteille de vin et on se sent moins bêtes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles