Toulouse : un octogénaire chassé de sa maison par des squatteurs

Cadenas posés sur le portail, fenêtre ouverte et même un petit mot, "ouvrir doucement", affiché sur la porte d’entrée. Des squatteurs occupent les lieux depuis 6 mois et font, dans cette maison située à Toulouse (Haute-Garonne), comme chez eux, au désespoir du propriétaire, un retraité de 88 ans. La plupart de ses affaires sont restées dans la maison. "Il y a même le costume de mon mariage", déplore-t-il. Comme le montrent des images amateurs, plusieurs personnes habiteraient le pavillon. Un squat depuis septembre Le squat aurait débuté en septembre alors que l'octogénaire, propriétaire de la demeure, était dans sa résidence secondaire à Albi (Tarn), près de l’Ehpad où réside son épouse. Prononcée par la justice, l’expulsion des squatteurs n’a pas pu avoir lieu, trêve hivernale oblige. Mais dans le quartier, les voisins se mobilisent. À leurs yeux, la situation est intolérable. "Aujourd'hui, ils s’offrent un confort, mais au détriment d’une personne âgée", regrette un riverain.