Toulouse: des militants d'extrême droite tentent de s'introduire au Conseil régional d'Occitanie

Ambre Lepoivre
·1 min de lecture
Carole Delga au conseil régional à Toulouse le 4 janvier 2016. - ERIC CABANIS
Carole Delga au conseil régional à Toulouse le 4 janvier 2016. - ERIC CABANIS

Des éclats de voix ont interrompu brièvement le Conseil régional qui se tenait ce jeudi à Toulouse. Alors que la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, s'exprimait devant les élus, un brouhaha s'est fait entendre, laissant l'assistance circonspecte.

"Il y a eu une tentative d'intrusion de personnes qui avaient l'air violentes. Nos agents de sécurité ont réagi promptement et elles n'ont pas pu entrer dans l'hémicycle", a expliqué Carole Delga, dans la foulée de l'évènement.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La présidente de la région Occitanie précise qu'il s'agissait d'une opération des "militants du groupuscule Action française puisqu'il y a une banderole où est écrit 'Mort à l'islamogauchisme'".

Carole Delga ajoute qu'ils étaient au nombre de huit: deux ont été interceptés par les agents et six autres "sont partis dans les bâtiments. Nos agents sont en train de les chercher", et la police a été appelée. Dans un tweet publié en début d'après-midi, Carole Delga a indiqué son intention de porter plainte. "Face à l'extrême droite, je ne céderai à aucune pression."

Article original publié sur BFMTV.com