Théâtres : les occupations des lieux de spectacle se multiplient

Sur la grande place de Lille (Nord), le Théâtre du Nord affiche la couleur. Une immense banderole avec le mot “occupé” est visible sur la façade du bâtiment : des intermittents du spectacle occupent les lieux. “Les hypermarchés sont ouverts, les transports sont ouverts, et nos lieux de travail sont fermés, c’est insupportable !", scande un manifestant. Un mouvement initié par l’Odéon A l’intérieur, une quinzaine de personnes ont dormi dans le sous-sol. Contentes de réinvestir un lieu où plus aucun spectacle ne se joue depuis plus d’un an, elles restent inquiètes. Une comédienne craint de se retrouver au RSA dans quelques mois. Cette inquiétude est partagée à Nantes (Loire-Atlantique), Brest (Finistère) ou encore Poitiers (Vienne). Désormais, plus d'une dizaine de théâtres ont rejoint le mouvement initié par le théâtre de l’Odéon à Paris, la semaine dernière.