Toulouse : la Haute-Garonne lance un “revenu d’existence” pour les jeunes

·1 min de lecture

Bonne nouvelle pour les jeunes Toulousains. Le département de Haute-Garonne, qui s'étend de la capitale d'Occitanie aux Pyrénées, a annoncé la création d'un "revenu d'existence" pour les jeunes, pouvant atteindre 500 euros par mois, à partir de mars 2022. Dans un premier temps, une expérimentation sera menée sur 1.000 jeunes âgés de 18 à 24 ans, trop jeunes pour bénéficier du RSA. L'aide sera modulable en fonction des revenus des parents ou de la personne, si elle a une activité rémunérée. Versée par le Conseil départemental qui puisera dans ses fonds propres, elle pourra être cumulée avec des bourses étudiantes, l'APL ou d'autres aides de l'Etat.

"On a constaté une énorme carence. Le gouvernement tergiverse, le +revenu d'engagement+ a pris un Exocet, alors on y va. C'est une expérimentation pour venir en aide à une génération sacrifiée, un revenu d'existence pour permettre à ces jeunes d'exister. On se doit d'agir", a déclaré le président PS du Conseil départemental de Haute-Garonne, Georges Méric. "On fera le point après 18 mois, l'objectif est une meilleure insertion dans la société", ajoute M. Méric.

>> A lire aussi - Le généreux don du patron de Twitter pour tester le revenu universel aux Etats-Unis

La tranche des 18-24 ans représente 150.000 personnes dans le département. Et plusieurs dizaines de milliers de jeunes pourraient être concernés à terme, selon le département. Le coût de l'expérimentation sur 18 mois est d'environ 9 millions d'euros. "Les coûts de la pauvreté sont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise des sous-marins : Le Drian entendu au Sénat sur les conséquences de l’annulation du “contrat du siècle”
Pass sanitaire, tests, masques… ce qui va changer pour les enfants dans les prochains jours
Les consultations de psychologues devraient bien être remboursées par l'Assurance maladie
Gaz, électricité : la hausse des prix va "probablement durer quelques mois", admet Bruno Le Maire
Covid-19 : Jean-Michel Blanquer annonce qu'un nouveau protocole sanitaire sera testé dans des écoles primaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles