Toulouse : Faut-il interdire les berges (et digues) aux vélos pour protéger les piétons ?

Hélène Ménal
·1 min de lecture

PIEDS DANS LE PLAT - A Toulouse, au nom de la sécurité, une association de piétons demande l’interdiction des berges du Canal et des digues de la Garonne aux vélos. Explications et réactions

Entre le retour des beaux jours et l’envie compréhensible de se libérer des contraintes sanitaires, à Toulouse, les berges du Canal du Midi et les digues de la Garonne grouillent de monde. Mais cette respiration s’accompagne d’une polémique assez inédite entre piétons et cyclistes. C’est Richard Mébaoudj, le président de l’association 60 millions de piétons 31, qui met les pieds dans le plat. Il en a marre de voir des vélos débouler à fond au mépris de la sécurité des marcheurs.

« Pour le public fragile, les anciens ou les familles, il est devenu impossible de se promener sereinement, s’emporte-t-il. On ne peut quand même pas être stressé chaque fois qu’on marche ! ». En plus de sa propre expérience, le Toulousain tient pour preuve de sa légitime inquiétude une vidéo postée le 2 avril sur Facebook par les cyclistes eux-mêmes, l’association 2pieds2roues plus précisément, où l’on voit des cyclistes slalomer, vite, entre des joggeurs au bord du Canal.

Qui est l’adversaire ?

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Une start-up invente un pneu de vélo increvable grâce à une technologie de la Nasa
Prix du gaz, cookies sur Internet, aide au vélo… Tout ce qui change au 1er avril
Bordeaux : « Une hystérie collective » suscitée par le coup de pouce vélo, les réparateurs débordés