Toulouse : La déprogrammation de l’atelier pour enfant animée par deux drag-queens suscite la critique

Polémique - Si les mouvements d’extrême droite se félicitent de la déprogrammation par la mairie de la lecture pour enfants animée par des drag-queens à la médiathèque de Toulouse, l’opposition municipale critique une « censure »

Le 18 février, Shanna Banana et Brandy Snap, deux drag-queens toulousaines, devaient animer un atelier lecture à destination des enfants à la médiathèque de Toulouse dans le cadre d’une série de rendez-vous mis en place par la bibliothèque de Toulouse dans le cadre du mois « Queer ». Finalement, leur public ne devrait être composé que d’adultes. C’est en tout cas la décision prise par le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, ce mardi.

Depuis quelques jours, cette programmation faisait l’objet d’attaques virulentes sur les réseaux sociaux, mais aussi à travers des tracts, de la part de la Manif pour tous ainsi que d’un groupe d’identitaires toulousains baptisé « Furie Française ».

« Ce choix de programmation - qui n’a donné lieu à aucun visa ou aval de la part des élus - peut déstabiliser une partie du public. Ce n’est évidemment pas la volonté de la collectivité. Aussi, dans un souci d’apaisement, cette lecture sera réorientée pour n’accueillir qu’un public majeur », a indiqué l’édile toulousain, qui, en parallèle a tenu à condamner les menaces proférées envers les deux artistes drag-queens.

Tacle de l’opposition municipale

Une déprogrammation qui n’a cessé depuis de s(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Espace : La sonde Juice prête pour un voyage de 2 milliards de km pour aller ausculter Jupiter et ses lunes
Toulouse : Il arpentait les couloirs de l’hôpital pour faire les poches des patients et des soignants
Toulouse : Le « Projet Mobilités » annulé par la justice, est-ce si grave ?