Toulouse: C'est rare et spectaculaire, on vous dit pourquoi le Canal du Midi se vide

Hélène Menal

VIDANGE - D’ici à mercredi, la Canal du Midi sera à sec au centre-ville de Toulouse. Une vidange de maintenance exceptionnelle qui réserve son lot de détritus insolites

Les eaux vertes laissent peu à peu la place à une boue vaseuse. Si vous avez marché – ou couru, ou pédalé – ce lundi sur les berges du Canal du Midi au centre-ville de Toulouse, vous avez dû trouver son niveau bien bas. Pourtant, il n’y a pas de fuite, ni de problème technique. Le Canal est tout simplement en vidange sur le bief de deux kilomètres délimité par les écluses Bayard et des Minimes. Voies navigables de France​ (VNF), le gestionnaire de l’ouvrage, a décidé de profiter de la période de « chômage » hivernale, pour procéder à cette spectaculaire opération de maintenance qui va permettre de désenvaser un peu le lit, de réparer les écluses et de faire passer des câbles.

L’événement est assez rare. Voilà 13 ans qu’on n’avait pas eu l’occasion de voir le Canal à sec dans la Ville rose. « Il y 50.000 m3 à vider entre les deux écluses, l’opération ne devrait pas prendre plus deux jours », assure Jacques Noisette, en charge des relations institutionnelles à VNF.

Les poissons étourdis puis déménagés

Elle va surtout donner lieu à deux types de pêches miraculeuses. Une vraie d’abord. Dès mardi, les spécialistes de la fédération départementale de pêche entreront en action pour déménager carpes, brêmes, brochets, poissons-chats et autres « habitants » avant qu’ils ne manquent d’air. Cette « pêche électrique » doit les étourdir momentanément, le temps de les transporter et de les relâcher en aval ou en amont du bief vidangé.

Un, vélo dans la Canal du Midi à Toulouse.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Toulouse : Il pêche à l’aimant et remonte une ogive de la Seconde Guerre mondiale
Toulouse: La (controversée) Tour Occitanie, haute de 150 m, va pouvoir sortir de terre
Toulouse: Un lieu pas bateau pour rendre hommage à Nougaro
Procès de Sophie Masala : « La démembreuse du canal » condamnée à 27 ans de prison