Toulouse : agressé par des escrocs, un résistant centenaire perd la vue

·2 min de lecture
Molesté par des escrocs, un Résistant centenaire, Fernand Frantz qui fut notamment l'aumônier protestant de la Brigade Alsace-Lorraine commandée par André Malraux, perd la vue des suites de son agression.

Le centenaire a été agressé chez lui par trois hommes qui voulaient l’arnaquer. Ses blessures dont un hématome à l'œil lui font perdre la vue progressivement.

En vieux briscard, il avait flairé le mauvais coup. Le 28 mai 2021, un homme s'est présenté comme un technicien du BTP au domicile de Fernand Frantz, pasteur et résistant centenaire, raconte La Dépêche du Midi. Le visiteur surprise disait venir déboucher ses canalisations et voulait donc pénétrer dans le domicile du vieil homme, qui a refusé. En colère, le soi-disant technicien a vite été rejoint par deux faux policiers. À trois, les escrocs ont alors roué de coups le centenaire.

À LIRE AUSSI >> Un résistant centenaire retrouve le nom de son sauveur 78 ans plus tard

Malgré les nombreuses ecchymoses, Fernand a refusé de se rendre à l'hôpital mais plusieurs mois après cette agression, il sent sa vue baisser petit à petit. Les suites d’une blessure se caractérisant par un hématome lui obstruant sa vision centrale. La police, de son côté, n’a toujours pas retrouvé les agresseurs.

“Il a perdu beaucoup en autonomie”

"Il avait déjà perdu l’ouïe, maintenant c’est la vue. Cela le coupe du monde. Pour lui qui suivait l’actualité au jour le jour, c’est un crève-cœur. Il ne peut même plus regarder la télé et doit se contenter de lire les gros titres des journaux… Cela lui pose aussi toute une série de problèmes pratiques (…) Il se rend compte qu’il a perdu beaucoup en autonomie", a témoigné sa fille Catherine dans les colonnes de La Dépêche du Midi.

Le vieil homme, décoré de la Croix de guerre, était un résistant de la première heure. Alors étudiant en théologie, il avait rejoint la Résistance grâce à un de ses professeurs. Il organisait alors des diffusions de radio clandestines avec Londres. En août 1944, lors de la Libération, il avait été affecté comme aumônier de la première armée française.

VIDÉO - Qui était Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération et figure de la Résistance ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles