Toulouse : un étudiant en médecine mis en examen pour viol et agression sexuelle

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Toulouse. - Charly TRIBALLEAU

Le jeune homme de 23 ans, qui nie les faits, a été mis en examen mercredi pour "viol et agression sexuelle" sur six femmes. Il a été placé en détention provisoire.

Un étudiant de 23 ans de la faculté de médecine de Toulouse a été mis en examen mercredi pour "viol et agression sexuelle par personne en état d'ivresse". Il est accusé de quatre viols et de deux agressions.

À l'origine de l'enquête, une plainte a été déposée à l'encontre de ce jeune homme par une jeune femme, également étudiante à l'université Toulouse III - Paul Sabatier. D'autres noms de victimes présumées étaient alors évoqués. L'enquête préliminaire, confiée à la sûreté départementale de Haute-Garonne, a permis l'audition de six femmes dénonçant des faits similaires qui se seraient produits entre 2018 et 2021. Toutes n'ont pas souhaité porter plainte.

Placement en détention provisoire

Les faits se sont produits, selon les plaignantes, lors de soirées étudiantes mais aussi dans un cadre privé. Certaines de ces jeunes femmes sont les anciennes petites amies du mis en cause.

Le jeune homme, fils d'un médecin toulousain également enseignant dans la faculté de médecine selon 100% Radio et France 3 qui révèlent l'affaire, a été placé en garde à vue mardi dernier. Il a nié les faits. Contrairement aux réquisitions du parquet, le juge des libertés et de la détention a décidé de le placer en détention provisoire.

L'enquête se poursuit dans le cadre d'une information judiciaire, notamment pour déterminer si d'autres faits pourraient lui être reprochés. Contactée, la direction de l'université Toulouse III - Paul Sabatier n'a pas répondu à nos sollicitations.

En mars 2021, une enquête de l'Association nationale des étudiants en médecine en France révélait qu'un étudiant ou étudiante sur sept disait déjà avoir subi une agression sexuelle au cours de leur cursus universitaire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Premier Acte - Valentine : "J’ai été frappée, j’ai été violée, et en plus c’était ma première fois"