Toulon : le retour rassurant des mérous

C'est un des princes de la Méditerranée. À l'affût, les chasseurs sous-marins n'ont pas de fusils, ni de filets, mais une simple ardoise et un crayon. Ils sont venus recenser la présence du mérou. À quelques kilomètres au large de Toulon (Var), une nature exceptionnelle appartient à la réserve naturelle de l'île de Port-Cros. Tous les trois ans, un groupe de plongeurs vient vérifier l'état de ce patrimoine sous-marin.

Un indicateur de bonne santé La présence de mérou est un indicateur essentiel de la bonne santé de l'écosystème. "S'ils sont nombreux, ca veut dire que tous les autres maillons, les petits poissons qui servent à les nourrir, sont abondants", explique François Bonhomme, chercheur CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique). Parmi les 12 bénévoles du groupe d'étude des mérous, on trouve des amateurs passionnés et des scientifiques. Chacun, à sa profondeur, recense le nombre d'individus. À la création du parc, il y a plus 50 ans, ils avaient presque disparus. Désormais, leur population est en perpétuelle augmentation.