Toujours en fuite, l'imam Hassan Iquioussen fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen

© FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Nouveau rebondissement dans l'affaire Hassan Iquioussen. L'imam, dont le Conseil d'État a validé l'expulsion du territoire mardi 30 août, est toujours en fuite . En effet, depuis la décision des Sages, il est introuvable et, selon plusieurs sources, il pourrait se trouver en Belgique. Face à cette situation complexe, et selon les informations de BFMTV, Hassan Iquioussen fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt européen. L'imam du nord est accusé par l'exécutif, et en particulier Gérald Darmanin, de tenir des prêches « contraires aux valeurs de la République ».

Imbroglio avec le Maroc

Juste après la décision du Conseil d'État validant l’expulsion de l’imam, les policiers se sont rendus mardi à son domicile de Lourches, près de Valenciennes, pour perquisitionner son logement et l'interpeller avant de l'expulser du territoire français, rapportent BFMTV.

Les enquêteurs avaient donc pour objectif - avant sa disparition - d'arrêter le prédicateur, de le placer en rétention avant de l'envoyer au Maroc, le pays de ses parents et dont il possède la nationalité. Mais les autorités se seraient heurtées à un autre problème : le Maroc a suspendu son laissez-passer délivré le 1er août, prétextant qu’il n’y « avait pas eu de concertations avec les autorités marocaines ».

Lutter contre les « séparatistes islamistes »

Depuis plusieurs jours, l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen réclamée à cor et à cris par Gérald Darmanin  depuis le 28 juillet - accusé de prêcher des « contraires aux val...


Lire la suite sur LeJDD